-50% sur tous les liquides et arômes pour votre 1ère commande avec le code : FIFTY-FIFTY

Guide

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Comme vous le savez, ce n’est pas facile de dissuader un fumeur d’arrêter de fumer. Fort heureusement, ce n’est pas une mission quasi impossible. Mais qu’est-ce qui vous retient vraiment ? Bien évidemment, lorsqu’on fume, on trouve facilement un moyen pour continuer à le faire. Les excuses ne manquent pas ! Mais il faut se détacher de ce genre d’habitude. En lisant cet article, vous allez vous demander pourquoi vous n’avez pas arrêté de fumer plus tôt. Découvrez toutes les excuses nocives ci-dessous !

Excuse 1 : Se mentir à soi-même

Lorsque vous fumez tranquillement chez vous, avez-vous pensé à votre santé ? En y réfléchissant bien, on constate que fumer n’est pas bon pour notre corps. C’est facile de se convaincre qu’on peut cesser quand on a envie. Mais la réalité en est tout autre !

Pratiquer une activité sportive ne signifie pas pour autant que c’est convenable. Ne soyez pas si sceptique ! Après tout, le sport n’a pas les capacités nécessaires pour enlever les goudrons de vos poumons ! C’est même tout le contraire ! Combiner cigarette et sport peut vous mettre en danger. Gardez à l’esprit que les sportifs ne fument pas ! À défaut d’arrêter de fumer, évitez de fumer 2 h avant l’effort physique, mais aussi après la séance !

Se dire que c’est seulement des lights n’est pas aussi une raison valable. Même le stress n’est nullement acceptable. Eh oui, vous aurez du mal à arrêter si vous êtes dépendant. Ce sera difficile de vous en défaire quand le moment d’arrêter sera venu.

On trouve de nouvelles excuses à chaque fois. D’ailleurs, cela semble très cocasse ! À ce rythme-là, vous allez rester prisonnier de cette boucle infernale.

Excuse 2 : Les cigarettes roulées ou les lights ne sont pas inoffensives

La majorité des individus pensent que les lights sont moins fâcheuses. Ce n’est pas le fruit du hasard ! C’est dû à la désinformation. La conception populaire a popularisé ce mode de pensée. Lorsque vous commencez à vous apercevoir que fumer est très nocif pour la santé, une chose se produit. Les compagnies de tabac vendent des produits soi-disant plus légers et moins nocifs.

Les slims ou les cigarettes light procurent une sensation de légèreté. La fumée semble assez douce. Pourtant, cela ne veut pas dire qu’ils contiennent peu de goudron et de tabac. Non, loin de là ! Vous avez cette impression à cause de leurs filtres plus poreux. L’air ambiant dilue la fumée, ainsi l’inhalation s’avère plus douce.

Excuse 3 : Réduire votre consommation n’est pas suffisant

Est-ce que vous avez fait le malin en diminuant votre consommation ? Bien essayé, mais il faut plus pour arrêter, qu’il s’agisse de la cigarette classique ou du vapotage. Certes c’est une belle initiative, un bon commencement même. Mais cela ne va pas suffire à arrêter complètement de fumer.

La volonté de réduire la consommation, en vue d’arrêter définitivement est déjà une bonne chose puisque c’est déjà quelques monoxydes de carbone en moins. Vous inhalez toujours de la fumée ! En vous habituant à cela, vous allez vous dire que c’est moins grave. De surcroît, il est possible que vous vous en contentez sans jamais vous arrêter une bonne fois pour toutes.

Excuse 4 : Se dire que ce n’est pas grave

Inutile d’être optimiste sur ce sujet ! C’est l’excuse basique que tout le monde sort ! Les fumeurs comme les vapoteurs connaissent le risque auquel ils s’exposent. Ce petit vice peut entraîner de grosses répercussions sur l’ensemble de l’organisme. Cela peut s’avérer vraiment problématique.

Ce n’est un secret pour personne, ce n’est pas facile de résister à une belle tige de cigarette. Certes, l’appel de la clope peut vous déstabiliser ! Mais ce n’est pas non plus incontrôlable. Du coup, essayez de ménager vos pulsions !

Il faut compenser votre envie de fumer par autres choses. Optez pour des habitudes plus saines au quotidien. Vous devez trouver des combines pour vous sentir bien dans votre peau. Ainsi, vous aurez l’impression que ce n’est pas si terrible.

Excuse 5 : Les vilains subterfuges souvent employés

Le fameux « de toute façon » est sans doute l’excuse la plus fréquente. Arrêtez d’être si fataliste ! Il est grand temps de cesser de boire le verre à moitié vide. Certes, fumer n’est pas idéal pour le corps, mais ce n’est pas non plus une maladie incurable ! Vous pouvez parfaitement vous en sortir !

Est-ce que vous pensez que l’air que vous respirez est plus nocif que la cigarette ? Nul besoin d’être cynique ! Tout le monde sait que la situation environnementale en France est déplorable. C’est loin d’être reluisant ! Ce genre de prétexte est peu convaincant pour éviter d’arrêter de fumer.

Par ailleurs, le fait de fumer diminue l’espérance de vie de 10 ans. D’après les chercheurs, il y aurait 40 000 morts par an à cause de fines particules dans l’air. Mais ce n’est pas grand-chose à côté des 75 000 morts causés par la cigarette.

De plus, la cigarette peut causer une pléthore de soucis de santé. Les fumeurs sont tous menacés par un cancer du poumon. Cette maladie, dans 83 % des cas, est causée par le tabagisme. Le tabac est également responsable d’autres maladies. Il y a par exemple les AVC, les problèmes d’articulation, les infarctus, etc.

Excuse 6 : Se résigner est une erreur fatale

Décidément, plusieurs personnes n’arrêtent pas de fumer puisque le mal est déjà fait. Ne soyez pas si pessimiste ! Il faut garder espoir coûte que coûte. Vous allez sentir les bienfaits de l’arrêt seulement après quelques heures.

Le taux de monoxyde de carbone se divise 8 heures après votre dernière cigarette.

Vous constaterez que votre respiration va s’améliorer en quelques jours à peine. De plus, le sens du goût ainsi que l’odorat vont vous revenir très rapidement.

La toux va disparaître en quelques semaines à peine. De plus, votre espérance de vie va augmenter au fur et à mesure. Elle va revenir à peu près au même niveau que celle d’un non-fumeur. Dès qu’un an sera écoulé, le risque d’avoir un AVC sera réduit, ainsi que celui d’un infarctus. Vous ressentez de la fraîcheur dès que vous serez habitué. Vous aurez une mine resplendissante.

Articles similaires