-50% sur tous les liquides et arômes pour votre 1ère commande avec le code : FIFTY-FIFTY

Guide

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Si le CBD est encore mal connu par rapport au THC,  deux cannabinoïdes issus de la plante de cannabis (chanvre) aux effets très opposés, cette molécule gagne en popularité pour ses vertus thérapeutiques.En vente légale à la production, à la commercialisation et à la consommation par la législation française, car sans effets psychotropes ou de dépendance, on trouve le CBD presque partout.

En boutiques de vente spécialisées dans les produits à base de CBD et de cigarettes électroniques, en magasins cosmétiques et diététiques, ils sont vendus en forme d’huiles ou en fleurs séchées à infuser, d’e-liquides CBD à inhaler, en pharmacologie… On retrouve le CBD sous différentes formes d’utilisation pour en tirer tous ses bienfaits d’apaisement.

 

L’origine et les propriétés du CBD 

eliquide CBD

Le cannabis ou chanvre est une plante originaire des régions équatoriales. Il répond au nom botanique de chanvre cultivé ou Cannabis sativa. Le principal composé classé psychoactif est le cannabinoïde tétrahydrocannabinol (ce que l’on appelle communément THC). Ce dernier révèle des propriétés psychotropes, c’est-à-dire qu’il modifie le fonctionnement du système nerveux central. La plante du cannabis propose près de 500 composés différents dont le CBD ou cannabidiol, non classé psychotrope, présent en grande quantité dans la plante.

L’abréviation de son nom CBD, qui n’est pas un acronyme est c’est souvent la raison de tout son mystère. Derrière ces trois lettres, pas de secret, il y a qu’un seul terme qui s’y cache : c’est le cannabidiol. Pour l’analyser au niveau étymologique, on dira que la racine du mot «  cannabi » définie le nom de la plante “cannabis” dont la molécule est extraite. Le terme « diol « représente le composé chimique ( glycol) de sa molécule. Elle se compose chimiquement d’ atomes d’oxygènes et hydrogènes tout comme les molécules d’alcool. Mais le CBD n’est pas un alcool, ce n’est qu’une molécule organique extraite de la plante de chanvre.

Dans le langage courant, pour faire simple, le cannanibiol qualifie la molécule une fois extraite du végétal. Dans sa forme la plus pure, le CBD se présente sous forme de cristaux. Elle est aussi extraite sous forme d’huile pour en faire des huiles essentielles. Le CBD s’est aussi bien démocratisé avec l’apparition des cigarettes électroniques avec son utilisation de liquide de vape : les e-liquides CBD.

Définition chimique du CBD

Le cannabis est une plante complexe qui comprend plus de 400 entités chimiques aux effets très opposés, comme les molécules principales le delta-9-tétrahydrocannabinol ( THC) et le cannabidiol (CBD) fig.1. Selon l’US National Library of Medicine National Institutes of Healt, la découverte et l’étude moléculaire de ses composés a conduit à la découverte d’un important système de neurotransmetteurs appelé système endocannabinoïde, responsable de fonctions importantes. Ce système identifié contient deux types de récepteurs : les CB-1 présents dans certaines zones du cerveau et les CB-2, présent dans notre système nerveux et immunitaire.

structure chimique THC VS CBD
Figure 1. Chemical structures of delta-9-tetrahydrocannabinol and cannabidiol

En comparant les deux structures moléculaires du THC et CBD de la plante du chanvre, on voit très bien qu’elles sont identiques. Pour chacune, elles possèdent 21 atomes de carbone, 3 atomes d’hydrogène et deux atomes d’oxygène. La différence très minime réside en fait dans la position d’un seul atome : l’atome d’hydrogène et cette différence de position à une grande importance. C’est bien  cette petite différence moléculaire qui fait toute la différence :  le THC et le CBD n’interagissent pas de la même manière avec les récepteurs du système endocannabinoïde.

Pour aller plus loin dans les études cannabidiol et cannabinoïdes

C’est en 1940, que la molécule de cannanibiol a été extraite de la plante de chanvre pour la première fois par les chercheurs de l’Université de l’Illinois. Ils restaient toujours persuadés que le composé ne pouvait qu’être toxique. C’est seulement vingt ans plus tard que les études ont été plus poussées sur la composition des cannabinoïdes et leurs effets sur l’organisme notamment celles réalisées  par Raphaël Mechoulam. Il a pu démontrer les bienfaits de cannabidiol sur certaines pathologies humaines. Ces premiers travaux prometteurs ont permis d’ouvrir une voie sur l’utilisation de ses molécules en pharmacologie.

Dans les années 70, d’autres constatations ont été faites notamment la réduction sur les symptômes digestifs comme la nausée et les douleurs. Une étude récente à mis a jour les effets bénéfiques du CBD sur les maladies de dégénérescence des cellules neurones, très utile dans les recherches de prévention et de soins de la maladie d’Alzheimer.

Différences et complémentarité du CBD et du THC

On comprend mieux que les effets sur le corps humain du CBD et du THC sont différents. Mais les diverses études ont pu révéler leur complémentarité même si elles doivent encore être confortées dans le futur. Les effets psychotiques et addictifs de la molécule tétrahydrocannabinol seraient ralentis et même contrebalancés par le cannanibiol. Ce qui pourrait avec un dosage adéquat THC/CBD, agir comme un substitut au manque. L’association des deux molécules est utilisée en pharmacologie.

Le THC , une régulation stricte de son usage

En France, le cannanibiol THC figure sur une liste rassemblant les différents stupéfiants et est donc considéré comme une drogue illicite. Étant la molécule psychoactive du cannabis, lors de sa consommation, le THC est responsable des effets planants, elle modifie le fonctionnement physiologique du système nerveux central.

Les différents projets de recherche épidémiologique ont démontré les liens entre la consommation du cannabis et sa molécule THC à un certain taux à un risque accru selon les individus notamment les jeunes de développement de maladies psychotiques durables [Hall et Degenhardt, 2007 ; Degenhardt et al. 2010]. Malgré, que les différentes études n’ont pas encore pu déterminer avec précision les raisons des différentes affectations et réactions de vulnérabilité, les scientifiques estiment que cela serait dû à différents facteurs liés à la génétique et aux différentes comportements humains.

Le CBD, la molécule thérapeutique du cannabis

Contrairement au THC, la molécule psychoactive du cannabis, le cannanibiol n’est pas classé comme un psychotrope même s’il présente des effets psychoactifs comme l’apaisement et la décontraction. La molécule du CBD intéresse toujours les scientifiques et pharmacologues pour ses bienfaits sur la santé, le traitement des douleurs et la qualité de vie. Même si leurs conclusions ne proviennent pas d’études cliniques précises, les biologistes reconnaissent que la molécule de CBD agit sur de nombreuses cibles du corps humain.

Totalement légal, le CBD n’a pas d’effets de stupéfiants, n’entraine pas de dépendance à la molécule et ne présente aucuns effets secondaires notoires. Ce qui lui vaut la désignation de « cannabis thérapeutique ».

Quels sont ses bienfaits du CBD ?

le CBD : les bienfaits

Aujourd’hui, on reconnait au CBD des vertus thérapeutiques notamment anxiolytiques et anti-stress. Solubles dans les lipides, l’effet bénéfique de cette molécule végétale et donc naturel  est produit par sa capacité à brouiller les signaux nerveux. Le CBD est recommandé pour réduire le stress, les problèmes de sommeil tout comme les douleurs articulaires et neuropathiques (en opposition aux douleurs nociceptives) grâce à son action positive sur les récepteurs du système endocannabinoïde. Il a aussi été prouvé que les cannabinoïdes associés THC et CBD à un certain taux auraient une action sur la réduction des cellules cancéreuses.

Les Etats américains ont été les premiers à légaliser le cannabis ( CBD et THC ) à des fins thérapeutiques. Les premiers médicaments sont apparus sur la marché américain et canadien associant les deux molécules comme le Sativex. Ce traitement médicamenteux est indiqué pour le traitement des douleurs neuropathiques. En Europe et en France, le Sativex dispose bien d’une autorisation sur le marché depuis 2015 mais il n’est pas encore commercialisé suite à des désaccords sur son prix.

Le cadre légal du CBD en France

A la question :  la consommation du CBD est-elle légale en France ? La réponse est oui  bien que le flou est toujours de mise dès que l’on parle de produits dérivés du cannabis. Le Parlement européen comme la MILDECA (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives en France) affirme la légalité du CBD selon ces critères :

  1. Le CBD est légal à la production, la commercialisation et la consommation,
  2. Le taux de THC fixé par l’UE (0,2% avec un passage prévu à 0,3%) prévaut en France comme dans le reste de l’Union européenne pour la vente de cannabis légal et de ses produits dérivés.

Un taux légal de THC aussi confirmé par un arrêté ministériel de 2004 et par l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT).

Vendre et Acheter un produit CBD légalement

La plupart des produits au CBD sont reconnus par leur mention. Mais cette notification seule CBD ou cannabis light ne veut pas dire grand-chose. Cela signifie juste que le produit cosmétique ou l’e-liquide contient du cannabidiol. Les fabricants doivent détailler la composition complète et le dosage. Pour vous garantir de la qualité et de la légalité du produit que vous allez acheter, vérifiez bien les composants,  le traçage de l’origine des plantes, le taux des différents cannabinoïdes, le mode de production et de fabrication.

Les principaux produits à base de CBD et leurs utilisations

 On retrouve la molécule de cannanibiol dans différents produits de la consommation et sous diverses formes d’utilisations. Par applications locales externes pour les crèmes ou lotions ou ingestions de tisanes et de compléments alimentaires…  L’emploi le plus connu du CBD est par inhalation car il permet d’obtenir des effets rapides notamment grâce à une cigarette électronique. On trouve des produits au CBD notamment dans les domaines suivants :

  • En cosmétique : les crèmes ou baumes, les huiles CBD pour lutter contre les problèmes dermatologiques
  • En ingestion ou complément alimentaires : les infusions fleurs de cannabis, en gélules, huiles, ou encore cristaux de CBD à rajouter dans les plats ou dilués dans une boisson
  • en inhalation avec les e-liquides CBD aux différents arômes avec une cigarette électronique
Huile CBD - Nature & CBD
Cette huile au CBD de chez Nature&CBD est à base d’extraits de chanvre Full Spectrum à base d’huile d’olive biologique. Elle est destinée à une consommation par voie orale, et plus précisément par voie sublinguale.

E-liquides CBD : comment les utiliser ?

Comme décrit ci-dessous, le CBD est idéale dans une utilisation par vapotage par son absorption rapide par les poumons et sa diffusion dans la circulation sanguine. Vous pourrez utiliser les e-liquides CBD avec une -e-cigarette de plusieurs manières. La large gamme e-liquide CBD, nature ou avec des arômes végétaux permet de profiter d’une bonne expérience de vape avec tous les bienfaits d’apaisement et de détente procurés par le CBD en inhalation.

Il est recommandé de commencer par un vapotage CBD à faible taux de cannabiol.

Pour les concentrations supérieures, les e-liquides CBD  ont l’avantage d’aider à se débarrasser d’autres substances addictives en réduisant les sensations de manque.

Quel dosage de CBD choisir ?

Devenu incontournable dans le marché des e-liquides et des huiles essentielles, le cannabidiol ou CBD est une molécule fortement plébiscitée pour ses vertus thérapeutiques et ses arômes. Pour profiter de ses multiples bénéfices, il est important de choisir les bonnes concentrations e-liquide CBD pour votre cigarette électronique :

Dans une large mesure, le CBD liquide destiné à la cigarette électronique est mesuré en mg/ml et plus la concentration sera élevée, plus les effets seront puissants.

– Pour une utilisation quotidienne et régulière, privilégiez une concentration de 50 à 150 mg

– Pour une utilisation quotidienne et occasionnelle, privilégiez une concentration de 150 à 500 mg

– Pour une utilisation plus occasionnelle, privilégiez une concentration supérieure ou égale à 500 mg

Qu’en est-il du surdosage CBD ?

Le terme « surdose » fait référence à une consommation outrancière d’une substance par rapport au volume ou à la mesure supportée par le corps. Ceci étant, dans la consommation du CBD, aucune donnée ni étude permet de statuer sur les risques d’un surdosage tant en inhalation qu’en ingestion. Malgré tout, nous pouvons vous donner quelques données et affirmations stipulées par les organisations médicales et de santé dans le monde :

La surdose CBD en  inhalation

La réponse a été donnée par L’Organisation Mondiale de la Santé. Selon  l’OMS, il est tout à fait possible de consommer par inhalation de fortes doses de CBD sans danger. L’Organisation Mondiale de la Santé indique que le CBD ne semble pas présenter de potentiel risques ni de nocivité pour la santé. La Current Drug Safety a également confirmé l’absence de danger en passant au peigne fin plusieurs études in vivo et in vitro la consommation de cannabinoïdes à des doses variées.

La surdose CBD en ingestion

En ce qui concerne le CBD, une étude publiée par la revue Molecules a indiqué qu’en cas d’ingestion (et non d’inhalation), une dose à hauteur de 615 mg de CBD a engendré la détérioration des foies des souris de laboratoires (cobayes dont les caractéristiques physiologiques sont très proches de l’Homme).

Malgré la précision de cette recherche sur les souris, il est cependant difficile de statuer sur la capacité d’ingestion du CBD par les êtres humains à défaut d’essai clinique. En d’autres termes, le foie de l’homme est largement plus volumineux que celui d’une souris, aussi la quantité exacte de CBD pouvant engendrer une surdose reste relative.

Quelle cigarette électronique choisir pour le vapotage CBD?

choisir sa cigarette electronique pour vapoter e-liquide CBD

Pour vapoter du CBD à partir d’une cigarette électronique, il est important de choisir le bon matériel et maîtriser les réglages divers en vue d’obtenir les meilleures sensations. Sachez déjà que la plupart des modèles e-cigarettes seront compatibles pour vapoter des e-liquides à base de CBD, pourtant elle devra répondre à quelques caractéristiques :

Les conseils ecigplanete :

Utiliser une résistance supérieure ou égale à un 1 ohm

De par leur texture visqueuse, les e-liquides à base de CBD nécessitent une certaine puissance de chauffe pour libérer les molécules. Pour ce faire, il faut que la résistance de la cigarette électronique, pièce responsable de la chauffe par sa valeur de résistivité, soit optimale pour exposer la substance à la chaleur.

Il est important de savoir que plus une résistance est basse (en dessous de 1 ohm) plus la vitesse et l’intensité de la chaleur sont élevées et vice versa. Pour une atomisation optimale de votre e-liquide CBD, nous conseillons donc une valeur supérieure ou égale à un 1 ohm afin d’obtenir un équilibre création de vapeur/effets parfait.

Utiliser la bonne plage de puissance

Comme mentionné en amont, la force de chauffe de la résistance dépend de la valeur de résistivité de la résistance. Pour calibrer cette relation puissance/résistance au bénéfice des saveurs et des sensations libérées par le CBD liquide, il est donc conseillé d’utiliser une box déchargeant un courant compris entre 10 et 20W. A défaut d’un réglage de puissance, optez pour des kits dits « starters », qui sont pré-réglés à des puissances watts très basses.

Exemples de kit pour e-liquides CBD

A découvrir en détail sur la boutique ECIGPLANETE  cigarettes électroniques et e-liquides CBD.

Articles similaires