-50% sur tous les liquides et arômes pour votre 1ère commande avec le code : FIFTY-FIFTY

Guide

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

En Malaisie, la communauté de la vape élève la voix contre les nouvelles taxes sur les e-liquides à la nicotine. Face à leurs doléances, le gouvernement se voit dans l’obligation de reporter l’imposition de ces nouveaux tarifs à une date ultérieure. Notez que cette augmentation ne concerne pas uniquement les e-liquides à la nicotine. Les vapes à 0 % enregistrent elles aussi un triplement des taxes existantes. D’ailleurs, cette réforme devrait s’appliquer à partir du 1er janvier.

Malaisie : les taxes sur les e-liquides ne sont pas les bienvenues !

Le Département royal des douanes malaisiennes a procédé à cette annonce officielle plus tôt dans la semaine. Les motifs n’ont pas été clairement évoqués, mais une chose est sûre, la nouvelle ravit les amateurs de cigarettes électroniques.

Pour rappel, le ministre des Finances, Tengku Zafrul Aziz, avait informé le public sur le budget 2022, le 29 octobre dernier. Le communiqué indiquait une hausse des taxes sur les produits de la vape contenant de la nicotine, au grand dam des vapoteurs. Mais gardez en tête que ces derniers sont considérés illégaux Malaisie.

Il y a quelques jours de cela, le ministre de la Santé Khairy Jamaluddin annonce une réforme en faveur de la vape. En effet, il communique à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) que les produits de la vape seront légalisés et réglementés. Cette initiative vise surtout à prévenir l’accès et l’utilisation des e-cigarettes par les jeunes.

Mais là où le bât blesse, c’est que le taux d’imposition risque de rendre la vape plus chère que le tabac. Les taxes sur les e-liquides sont censées passer de 0.40 ringgits malais (RM) par millilitre à 1,20 RM. Ce nouveau plan s’élève au triple des tarifs actuels. Il force les boutiques spécialisées légales à entrer en concurrence directe avec les acteurs du marché noir. Après tout, ces produits vendus illégalement se révèlent, au final, moins chers. Gardez à l’esprit que la taxe s’élève à environ 15 € le flacon de 60 ml de e-liquide.

Malaisie : Conséquence de l’augmentation de la taxe sur les e-liquides !

Sachez qu’en Malaisie, le commerce de nicotine à des fins non médicales est actuellement interdit par la loi. Les autorités locales, notamment les forces de l’ordre procèdent d’ailleurs à des descentes fréquentes, perturbant la vente et la distribution.

Face à cette situation, Rizani Zakaria, le président de Malaysian Vape Industry Advocacy s’exprime. Il affirme que « L’augmentation de la taxe rendra les produits de vapotage plus chers que les cigarettes de tabac en Malaisie » dans une déclaration au New Straits Times. Ainsi, il plaide en faveur de taux d’imposition proportionnels aux risques moindres du vapotage comparé au tabagisme.

La Fédération des associations de praticiens médicaux privés de Malaisie soutient sa démarche. Le président, Steven Chow, déclare que « Les niveaux de taxation des produits de réduction des méfaits du tabac (THR) en Malaisie doivent rester proportionnels au risque, comparés aux produits à haut risque tels que les cigarettes ». Ce communiqué datait de novembre 2021.

La nouvelle taxe prévue sur les e-liquides peut sembler lourde. Mais, aujourd’hui, la Malaisie fait partie des pays d’Asie du Sud-Est à autoriser le vapotage.

Articles similaires