-50% sur tous les liquides et arômes pour votre 1ère commande avec le code : FIFTY-FIFTY

Guide

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La cigarette électronique offre un grand avantage pour les fumeurs qui veulent se libérer de la nicotine et les dangers que représente la fumée des cigarettes. Les e-liquides font office de carburant pour le vapotage. Ces produits de vapotage sont soumis à certaines réglementations.

Les réglementations sur la cigarette électronique

La cigarette électronique existe en Europe depuis 2005, à ses débuts, elle n’était encore soumise à aucune réglementation. Les vapoteurs pouvaient vapoter comme bon leur semblait, mais évidemment avec modération. À partir de 2006, des réglementations ont été instaurées pour baliser la pratique, parmi elles, il y a l’interdiction de vapotage au moins de 18 ans. Un an après cette nouvelle réglementation, vapoter dans les lieux clos et dans certains lieux publics est aussi interdit, ainsi que dans certains endroits comme au bureau et autres lieux de travail. Pour une personne prise en flagrant délit de vapotage au bureau, elle risque de payer une amende de 35 à 150 euros. En revanche, les travailleurs qui opèrent en plein air sont autorisés à vapoter, tels que les salariés du BTP qui travaillent dans un chantier. Les employés travaillant dans une entreprise possédant des salles spécialement conçues pour le vapotage peuvent le faire à cet endroit, mais aussi dans les espaces extérieurs tels que le parking et les terrasses.

Les produits de vapotage : que dit la loi ?

Qui dit vapotage dit e-liquide, c’est un élément de base indispensable. De ce fait, l’e-liquide et son utilisation sont également concernés par des réglementations, dans le but de sécuriser les produits et pour la surveillance du marché. C’est en rapport avec la contenance, l’achat et la consommation. Le volume des cartouches préremplies et les réservoirs ne doivent pas dépasser les 2 ml et un flacon de recharge est limité jusqu’à 10 ml. Depuis juillet 2021, une nouvelle loi en rapport à la nicotine est mise en application. La consommation maximale de nicotine est fixée à 20 mg/ml. Les produits de vapotage avec des arômes attirent beaucoup de jeunes, de ce fait, la promotion d’arômes au tabac est limitée. Les sucres, édulcorants et les produits aromatiques conçus pour le tabac sont donc interdits, laissant les arômes de cannabis être les seuls autorisés. Dans certains pays comme le Mexique, la Colombie, le Cambodge, l’Argentine, le Brésil, la cigarette électronique est prohibée. De ce fait, tout adepte de vapotage voulant faire un séjour dans d’autres pays devra se renseigner sur les règlements en vigueur afin d’éviter les mauvaises surprises. Pour le consommateur de cannabis thérapeutique, les règles concernant le vapotage sont différentes.

Articles similaires