-50% sur tous les liquides et arômes pour votre 1ère commande avec le code : FIFTY-FIFTY

Guide

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Si certains pays comme la Nouvelle-Zélande ont tendance à donner leur chance au vapotage, d’autres États renforcent les mesures déjà existantes pour faire reculer le concept et naviguent lentement vers l’éradication définitive de ce phénomène sur leur territoire.

Canada renforce sa position vis-à-vis de la cigarette électronique

Depuis l’apparition de l’e-cigarette, le Canada ne s’est pas caché pour affirmer sa position en appliquant les mêmes règlements pour le vapotage et la cigarette classique. Une décision que la Canadian Vaping Association et d’autres associations qui prônent le droit des citoyens à réduire les risques, a protesté.

Grâce à cette intervention, le tribunal a penché en faveur des demandeurs, et les vapoteurs ont pu souffler, ne serait-ce que pour une durée assez limitée, puisque la suite ne sera pas des plus agréables pour eux.

En effet, la bataille a refait surface en novembre 2021. Un pourvoi en cassation a statué et met le holà sur la publicité des produits de vapotage, mais mieux encore la loi met en place la prohibition des vapes dans les shops, une mesure qui entrera très bientôt en vigueur, au grand dam des vapoteurs.

Canada  : Appui tacite de l’OMS

L’OMS a utilisé tout son poids dans la balance pour permettre à l’État et à la justice d’arriver à leurs fins. En effet, la décision de la Cour d’appel a été influencée par les études de l’OMS. Des études, qui précisons-le, se focalisent non sur les avantages du vapotage, mais essentiellement sur les effets nocifs et les inconvénients.

Les associations anti-tabac du Canada ne sont pas non plus étrangères à cette décision. La pression que ces dernières exercent sur le gouvernement est telle que l’éradication du vapotage au Canada est fortement possible.

Si les adeptes du vapotage s’appuient sur le concept de sevrage et de réduction de risque, l’autre partie campe sur sa position en invoquant l’influence de cette pratique sur les mineurs, réduisant le dialogue et la communication au second plan.

La nouvelle année dans la restriction pour le Canada

La loi canadienne reste intransigeante sur tout ce qui concerne le vapotage malgré les différentes preuves mises à disposition des dirigeants. Les vapoteurs, mais aussi les industries de fabrication et autres associations, ont beau vanter les atouts du vapotage, et appuyer sur le non-fondé de l’effet passerelle, la pilule ne passe pas.

Derrière les États-Unis, le Canada tient bon et se ferme à toute alternative d’assouplissement. Cette dernière décision de la justice renforce et réitère la position de l’État sur l’avenir du vapotage. Cette décision presque irrévocable de la Cour tombe comme un couperet et met un terme à toute perspective de retour.

L’application est prévue au début de l’année qui vient, cette loi met le vapotage et la cigarette classique sur le même pied d’égalité. Ce qui est sûr, comme pour la cigarette classique, le bannissement des publicités n’est pas un obstacle majeur pour les adeptes et n’enlève rien au fait que l’e-cig reste encore la meilleure alternative contre le tabagisme et ses effets néfastes sur la santé.

Articles similaires